Moko Mad’moiselle

Pendant presque trois ans, j’ai photographié des lieux à l’abandon entre la France, l’Italie, la Hongrie ; constituant ainsi le fil d’une série dédiée à l’exploration urbaine : Les Territoires Abiotiques. Les immersions répétées dans ces espaces m’ont conduite à ne plus seulement vouloir observer et capturer le vide par l’image. Petit à petit a émergé en moi le besoin d’y figurer. Des sensations, des mots et des postures ont commencé à m’inspirer et presque pour ainsi dire m’habiter. Car indéniablement il se passe quelque chose dans ces architectures délabrées… On y sent en permanence le souffle chaud du vécu des lieux. L’imaginaire s’affole doucement, anticipant la réalité de recherches historiques. Une rumeur oubliée, mélancolique, semble se mêler en permanence aux courants d’airs ambiants. C’est ainsi qu’est née Errances Hypnagogiques, suite d’autoportraits désabusés, réalisée lors de mes explorations.

Tableau après tableau la femme est la même : anonyme, vêtue d’une robe blanche ordinaire et aussi abîmée en son intérieur que les sols qu’elle foule de ses pieds nus ; mais le personnage, lui, est toujours différent. Trahie, trompée, écrasée par la mort ou le chagrin, vengeresse… Qui contemple-t-on ? Est-ce un fantôme ou une simple âme en peine ? Narre-t-elle la triste vérité ou brode-t-elle des mensonges de velours ? Au travers de mes Errances Hypnagogiques, je suggère d’osciller entre illusion et réalité, angoisse et enchantement.

Et puis il y a le verbe, essentiel à la compréhension des émotions qui m’ont guidées, dans chaque cliché, à ne plus être seulement photographe mais aussi modèle éphémère et donc élément de composition. Je propose ainsi au public un court texte accompagnant chaque photographie, afin qu’il touche au plus près ma propre expérience.

Réalisé dans les seules conditions imposées par les lieux visités, ce cheminement photographique est un fantasme dans lequel je me livre ouvertement tout en détournant mon visage. Je vous y invite avec ravissement, tant que vous y entrez à pas feutrés.